Wackerbarth dispatch (Abschickung) dated Nov. 8, 1739, Florence (for Nov. 1 – 7, 1739)

“à Florence le 8 Novembre 1739 [for Nov. 1-7, 1739]

Sire

Monseigneur le Prince Royal comptant partir demain matin pour Boulogne je ne dois pas manquer de rendre compte à Vôtre Majesté de la suite de son sejour à Florence.

Le 1. Novembre. Fête de la tous saints, S.A.Rle. fit ses devotions entendit deux messes à l’Eglise de l’Annonciade, ou l’on decouvrit l’Image miraculeuse de la Sainte Vierge, et après avoir fait un tour au logis Elle alla à l’Eglise des Religieuses de Ste. Lucie, et y vît le beau Tresor de Reliques qui étoit exposé à l’occasion de la fête du jour.

Elle garda à diner le General Breitviz, et six autres Cavaliers d’ici.

Après midi Elle alla alle Casine, qui est une espece de ménage et de là à l’Eglise del Carmine, ou l’on lui fit voir le Corps entire de St. André Corsini, et celui du Bienheureux Angelo. N’étant pas sortie le Soir plusieurs Cavaliers vinrent lui faire la Cour, et Elle soupa avec ceux de Sa Suite.

Le 2me. S.A.Rle. alla de bon matin entendre la Messe à l’Eglise de St. Laurent dans la Chapelle, ou sont inhumer les corps des defunts Grands Ducs; Etant passée de là à la gallerie Elle y vît la collection des tableaux de Peintres Flamans et de retour au logis Elle dina à une table à 10. couverts. Après midi Elle alla aux Religieuses de Ste. Marie Magdelaine de Pazzi, ou on decouvrit le Corps de la Sainte, et on lui fit present des Reliques de la Sainte.

Elle alla voir le Theatre in via della Pergola, et puis Elle fit un tour chez la Princesse de Craon, avec laquelle Elle se rendit à l’assembleé chez le Marquis Torreggiani, qui fut belle, et nombreuse. Elle Soupa au logis.

Le 3. S.A.Rle. alla à l’Eglise di S. Maria Novella, y entendit la Messe dans la Sacristie, ou étoient exposées quantité de Reliques, et vit la Chapelle degli Spagnuoli, ou survint le Pere Ascanio Ministre d’Espagne pour faire sa Cour à S.A.Rle. Ce Pere est agé de quattre vingt deux ans, et il y avoit quatre ans, qu’il n’etoit sorti de Sa Chambre.

Monseigneur le Prince Royal alla ensuite à la Gallerie du Palais, ou on lui montra les Portraits des Peintres peints par eux mêmes, les Porcellaines, et le tabernacle de Pierres dures destine à orner la Chapelle de St. Laurens. Elle dina au logis avec les deux fils du Prince de Craon, le General Breitwitz, le Comte Chatelet, et quelques autres. Vers le soir Elle vît à l’Eglise des Franciscains nommée d’Ogni Santi l’habit, que portoit St. François d’Assise lorsqu’il reçut les Stes Stigmates.

S.A.Rle. à Son retour au logis ecrivit une lettre à S.M l’Imperatrice Amalie, reçut quantité de monde et soupa avec Ses Cavaliers.

Le 4. Monseigneur le Prince Royal entendit la messe à la belle Eglise des Theatins, alla voir ensuite ce qu’on appellee la Fortezza da basso, ou le General Breitevitz le reçut, un bataillon de la Garnison étant Sous les Armes. Tous les Officiers, outre le Comte de Richecourt l’accompagnerent dans tous les endroits, qui meritoient d’etre vûs, savoir le Salon des armes, l’Arsenal, et la Fonderie.

S.A.Rle. de retour garda la plus part des Officiers à Sa table, et alla l’après diné voir le Cabinet du Chevailler Baillou, qui doit être connu à Votre Majesté.

Le Prince de Craon donna le Soir une magnifique assemblée avec musique, et Souper, d’ou S.A.Rle. se retira vers les 11. heures.

Le 5. S.A.Rle. entendit la messe à Ste. Marie Magdaleine de Pazzi, ou l’on decouvrit de nouveau le Corps de la Sainte. Elle alla ensuite au Palais de Pitti voir la Chambre de Mecanique du Sr. Varinge Lorrain, qui a Suivi ici le G. Duc, et qui lui fit voir plusieurs experiences fort curieuses qui arretterent fort agreablement S.A.Rle. pendant 2. heures Elle fit l’honneur ce jour là au Comte de Richecourt, qui l’avoit invitée de diner chez lui avec la plus part de Ministres de la Regence, Après quoi Elle passa chez Made. la Princesse de Craon, avec la quelle Elle alla à l’assemblé chez le marquis Riccardi.

Ce beau Palais, qui est connu à V.M. étoit richemt. paré, et éclairé, et remplis de Noblesse.

Après un tour de Minchiate S.A.Rle. entendit quelque musiciens, parmy les quels Veracini, Et se retira à 11. heures Soupant avec Ses Cavaliers.

Le 6. S.A.Rle. entendit la messe auprès les Jesuites du Voisinage, et retourna ensuite à la gallerie, ou on lui fit voir l’armeria, le Cabinet des tableaux, et des Idoles de bronce, et ce qu’on appellee la Tribune, ou sont les fameuses Statües de la Venus, du Faune etc. et quantité de Vases precieux de Cristal de Roches, et autres; La même Chambre est aussi ornée de tres fameux tableaux. Le Marquis Rinuccini, et le General Breitevitz, le Chevalier Api Capitaine des Galeres, outre le Senateur Riccardi, et le Chevalier Rosselmini destinz à Servir S.A.Rle. eûrent l’honneur de diner avec Elle.

L’après diner Elle alla visiter l’Eglise de’ Mendicanti, ou étoient les 40. heures. Et retourna le soir chez le Chevr. Baillou pour achever d’y voir Son Cabinet, et vît plusieurs belles experiences Sur l’aimant.

À Son retour au logis Elle trouva quantité de monde, pour lui faire Sa Cour; Elle soupa avec les Cavaliers de Sa Cour.

Le 7. Le Ministre d’Angleterre Sr. Mann vint avec le Baron Stosch faire Sa Cour à Monseigneur le Prince Royal , qui après avoir entendu la Messe à l’Eglise del Carmine devant le Tombeau de St. André Corsini, Se rendit à la Gallerie, et y vît la Suite des medailles, et des pierres gravées, et une autre chambre de bas reliefs, urnes, et inscriptions, et autres pieces antiques.

À Son retour au logis Elle dina avec Monsr. le Gral. Breitevitz, et quelques autres Cavaliers.

L’après diner Elle alla voir le Palais Corsini, et fut ensuite à l’assemblée chez Mr. le Senateur Riccardi, ou après quelques tours de Minchiate Elle Se Rendit avec les Cavaliers, et les Dames dans une grande Sale. On y recita d’abord quelques sonnets à la louange de S.A.Rle., et puis on y comenca un jeu appellee de la Sybille, ou Sybillone, consistant dans l’explication des differentes questions, et propositions faites extempor__ aux quels la Sybille repons en guise d’Oracle, et par maniere de propos rompue, les interpretes de l’oracle savoir l’Abbé Nicolini, et l’Abbé Lani s’acquitterent tres elegament de Leur employe.

S.A.Rle. retourna au logis vers les 11.heures, et Soupa avec Ses Cavaliers.

Le Pere Ascanio en m’envoyant par le Secretaire d’Espagne un Paquet du Marquis de Salas, contenant outre ma lettre de recreance pour V.M. le Portrait du Roy des deux Siciles richement garni de Brillans, et me fit donner part de la consummation du marriage de l’Infant D. Philippe avec Made. de France.

Le Grand Prieur del Bene envoya à S.A.Rle. pour la 3me. fois de la part du G.Duc un regal de vins, de gibier, de Venaison, et quantité de Comestibles.

Le Marquis Riccardi eût aussi Ordre du Grand Duc d’offrir à S.A.Rle. de la faire Servir, et defrayer en chemin jusqu’à Boulogne; mais Mgr. le Prince Rl. repondit à ce compliment par des remercimens, et des politesses.

J’ai l’honneur d’etre avec la plus profonde soumission

Sire                  de Votre Majesté

Le plus humble plus obeissant et plus soumis Serviteur J. de Wackerbarth.”

Advertisements
This entry was posted in Joseph Anton Gabaleon von Wackerbarth-Salmour (1685-1761) and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s