Wackerbarth dispatch (Abschickung) dated Nov. 2, 1739, Florence (for Oct. 27 – 31, 1739)

“à Florence le 2. Novembre [for Oct. 27-31, 1739]

Sire.

Par ma relation precedente j’ai eû de rendre compte à Vôtre Majesté de l’heureuse arrivée en cette Ville de Monsigr. le Prince Royal et Electoral le 26. du mois passé.

Le 27. Octobre. S.A.Rle. Se leva à 8. heures, vît du monde à 11. heures et donna l’Ordre et la parole à tous les Officiers.

Elle fut ensuite en Carrosse à deux Chevaux entendre la messe à l’Eglise de l’Annonciade, Après quoi Elle fit un tour par la Ville, Elle retint à diner quelqu’uns d’entre les Cavaliers, qui étoient venûs lui faire la Cour, et l’après diner Elle alla à l’Eglise de Ste. Croix, Après quoi Elle fit un tour par la Ville; Une grand quantité de Cavaliers attendoit le retour de S.A.Rle. dans son Antichambre pour avoir l’honneur de lui etre presentée.

Après qu’Elle eût fait une partie de Minchiate, on servit une table à 10. Couverts, qui dura jusqu’après dix heures.

Le 28. Monseigneur le Prince Royal, qui S’est levé à 7. heures et demi alla au Dome y entendre la Messe, et après avoir vû le Baptistaire, qui est vis à vis de cette Cathedrale, fit un nouveau tour par la Ville. Sa table à midi fut de 10. Couverts. S.A.Rle. y garda le Primat de Loraine, Le Prince de Beauveau, le Seneateur Marquis Riccardi destiné à le Servir, le Chevalier Rosselmini Ecuyer du G.D., et Monsigre. Niccolini Parent du Pape.

L’après diner Elle fut voir Poggio Imperiale, qui est une maison de Campagne du Grand Duc, et au retour Elle alla à l’assemblée chez le Prince de Craon, ou l’on compta plus de 60. Dames, et de Cavaliers a proportion, quoiqu’on se plaigne, que la plus part de la Noblesse est à la Campagne; Monseigneur y joua quelque peu au Charaon, après quoi il entendit jouer Veracini revenue en dernier lieu d’Angleterre, et un certain Palafuti, qui passé ici pour un fameux joueur de Theorbe.

Ce jour là le Comte Lorenzi Ministre de France, le Comte Bag_?_ Ministre de Modene, et le Secretaire Imperial vinrent faire la reverence à S.A.Rle.

Le Pere Ascanio Ministre d’Espagne fit faire des excuses sur Son grand âge qui passé les 80. ans, et sur ses infirmités.

Le 29. S.A.Rle. s’etant levée à 9. heures reçût le matin beaucoup de monde, et après avoir été à l’Eglise des Peres de l’oratoire Elle alla voir la Bibliotheque du fameux Magliabechi, ou le Marquis Rinucini, qui y avoit invité S.A.Rle., fit les honneurs, l’Abbé Tornaquinci étoit avec lui.

De là Elle passa au vieux Palais, ou l’on avoit tendu des tapisseries de haute, et basse lisse, qui à la verité se travaillent ici mieux, qu’à Rome, à la quelle occasion Elle vît le fameux manuscript des Pandectes de Florence, et la grande Sale ornée de Statues, et de peintures.

Elle eût à diner le Prince de Craon, le General Preitviz, Mr. du Chattelet Colonel du Regiment des Gardes du Grand Duc, et les deux Cavaliers, qui sont nommés pour la Servir.

L’après diner Elle alla aux attelliers de ceux, qui travaillent à ce, qu’on appellee ici la gallerie, et temoigna du plaisir à les questioner Sur la maniere de mettre en oeuvre les pierres dures. Elle vît aussi l’Accademie du dessein, Elle visita ensuite l’Eglise du St. Esprit, et le Soir Elle retourna à l’assemblée chez le Prince de Craon, ou Elle fit une partie de minchiate, et entendit de nouveau jouer Veracini, et Palafuti; Il y eut à Souper les Cavaliers de Sa Suite.

Le 30. Monseigneur le Prince Royal S’etant levé à 7. heures, et demi alla entendre la messe chez les Jesuites du Voisinage. Il fut de là à la gallerie des Statues, ou Il trouva le Marquis Rinucini, et l’Abbé Tornaquinci Ministre de la Regence. Toute le reste de la matinée fut employé à voir cette gallerie S.A.Rle. Se reservant de voir le Surplus à plusieurs reprises.

Outre les Cavaliers de Service Elle eût à diner les deux fils du Prince de Craon, et le General Preitviz, qui fit present à S.A.Rle. de vins, poissons, etc.

Les jours étant courts Elle ne pût voir l’après diner au Palais de Pitti, Si non l’appartement de madame l’Electrice Palatine, et la Chappelle y jointe tres riche en Reliques.

Beaucoup de monde vint le Soir faire Sa Cour à S.A.Rle., et Elle retint à Souper trois Cavaliers Florentins.

Le 31. Monseigneur le Prince Royal étant allé entendre la messe aux Dominiquains, on lui fit voir le Corps de St. Antoine Archeveque de Florence, qui n’est point corrompu.

S.A.Rle. alla ensuite voir les Lions, fut au mang__ ou des Cavaliers, et entr’autres le fils du Prince de Craon monterent quelques Chevaux en Sa presence, et enfin fit un tour au jardin des Plantes medicinales.

Le Prince de Craon, qui l’avoit Suivie par tout resta à diner avec quelques autres Cavaliers, et Officiers, et la table fut de 10 Couverts.

L’apres diner le Marquis Rinuccini, l’Abbé Tornaquinci et le Secretaire de madame l’Electrice Giuducci servirent S.A.Rle. pendant qu’Elle voyoit le Grand appartemens du Palais Pitti, ou l’on admire quantité de tableaux de grand prix.

Plusieurs Senateurs, et Cavaliers parmy les quels Milord Stafford vinrent le soir faire sa Cour à S.A.Rle., qui à cause de la devotion du lendemain demeura au logis et Soupa à Sa table ordre. Le Grand Prieur Dalbene lui avoit envoyé de nouveau le matin un present de vins, de gibier, et de fruits.

J’ai l’honneur d’etre avec le plus profond respect

Sire                  de Votre Majesté

Le plus-humble plus obeissant et soumis Serviteur Joseph de Wackerbarth”

Advertisements
This entry was posted in Joseph Anton Gabaleon von Wackerbarth-Salmour (1685-1761) and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s